Alimentation et nutrition

Le couple alimentation – santé est au cœur des préoccupations de la clinique Pasteur-Lanroze. C’est pour cela qu’en réponse à la directive ministérielle de 2002, notre établissement a mis en place un Comité de Liaison Alimentation Nutrition (CLAN) doté de 3 objectifs :

  1. Dépister et traiter la dénutrition liée aux pathologies et chirurgies à risques,
  2. Améliorer la qualité de la restauration des patients en proposant des menus adaptés en fonction de l’âge, la maladie, les régimes spécifiques,
  3. Participer à des activités de recherche et de formation.

Les repas sont adaptés aux différents régimes ou religions et sont servis dans votre chambre sur un plateau individuel. Ils répondent à un bon équilibre nutritionnel et sont confectionnés par l’équipe de cuisine de notre prestataire de restauration supervisée par un chef cuisinier et une diététicienne. Si vous suivez un régime, veuillez le signaler à l’équipe soignante dès votre arrivée. En début de séjour, vous aurez la possibilité de modifier, selon vos goûts, les menus qui vous seront proposés. Vous pouvez également demander l’intervention d’une diététicienne.

En général, le petit déjeuner est servi entre 7h15 et 8h15, le déjeuner entre 12h et 12h30 et le dîner entre 18h et 18h30. En cas d’examen, votre repas pourra être décalé.

Si vous êtes pris en charge en ambulatoire, une collation vous sera servie.

En cas de troubles de l’appétit, de diabète, de régime prescrit par le médecin ou de perte de poids importante, une diététicienne vous aidera à élaborer vos repas afin de compenser vos besoins spécifiques.

Lorsque votre maladie entraîne des risques importants de dénutrition et affecte vos réserves musculaires, le médecin pourra vous prescrire une alimentation adaptée.

Celle-ci se fait soit en vous prescrivant des compléments à boire riches en protéines et en calories, soit en posant une petite sonde pour une alimentation liquide directement dans l’estomac ou l’intestin (alimentation entérale), soit par perfusion veineuse (alimentation parentérale).  Dans certains cas, l’alimentation artificielle fait partie intégrante de votre traitement afin de lutter contre la dénutrition et de favoriser une guérison plus rapide.

Aller au contenu principal